1 juil. 2017

Le char TIGRE de Fontenay Saint Père serait une immense perte si il sortait de France

Comment se faire piquer le char Tigre de Fontenay Saint Père en 1 leçon !

Bruno Renoult avait découvert ce char à la fin des années 90 en s'intéressant particulièrement à la Bataille du Vexin dont il est Le spécialiste reconnu aujourd'hui.

En recueillant des témoignages afin d'écrire plusieurs livres historiques sur la bataille du Vexin Il découvrit l'existence d'un char Tigre à Fontenay Saint Père (95) mais qui gît sous une route.

Il s'est battu pendant des années pour essayer de sortir ce char de terre se trouvant au 3/4 sou une route départementale.

Par manque de moyens et ayant des réponses négatives de la DDE, du département Et De la commune, le projet n'a pas avancé.

Nous apprenons aujourd'hui qu'un riche collectionneur serait prêt à payer les travaux afin de récupérer ce char...Et qu'en plus on lui donnerait tous les droits.
Tiens donc !  Avec l'argent on arrive à tout !
Si cela se réalise la France perdra encore une fois une pièce historique de son patrimoine !

c'est n'importe  quoi ! Mobilisons nous !



Voici l'article :

Fontenay-Saint-Père. Bruno Renoult, historien local, pose avec une pièce du char Tigre enterré sous la route départementale.
Les milliers d'automobilistes qui circulent chaque jour sur les routes du Vexin ne le savent peut-être pas mais ils roulent sur… un char allemand. A la sortie de la D 913, près de Fontenay-Saint-Père (Yvelines), un char Tigre allemand de la Seconde Guerre mondiale repose depuis 73 ans sous terre, entre 1 m et 3 m de profondeur. Il est considéré comme «l'un des plus beaux vestiges de la Seconde Guerre mondiale» par les spécialistes.
Mais cette pièce historique exceptionnelle est au cœur d'un âpre combat entre les historiens locaux et le conseil départemental des Yvelines, propriétaire de l'engin en raison de sa localisation. Pour des raisons de sécurité, les élus yvelinois envisagent de l'exhumer. Ils veulent ensuite le céder à Gary Sterne, un riche collectionneur britannique.
L'opération devrait avoir lieu à l'automne et promet d'être spectaculaire : la route sera neutralisée, puis creusée avant que le char de 69 tonnes soit lentement sorti de terre. La départementale retrouvera ensuite sa configuration initiale.
Une intervention à plusieurs centaines de milliers d'euros
Cette intervention périlleuse, estimée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le conseil départemental, sera entièrement prise en charge par Gary Sterne. «Cela a été l'un des aspects déterminant dans notre choix de céder le char à ce collectionneur. Il s'agit d'économiser l'argent public, confie-t-on au conseil départemental. En outre, cet homme s'engage à le restaurer et à le remettre en état de roulement. Il n'en existe qu'un au monde dans ce cas.»
Le char sera expédié dans le Calvados où Gary Sterne possède un musée dédié à la Seconde Guerre mondiale. Il échapperait alors aux historiens locaux qui souhaitaient initialement l'intégrer au mémorial du Vexin. «L'absence de cette pièce unique et exceptionnelle met en péril notre mémorial, regrette Bruno Renoult, historien local, qui a découvert la présence du Tigre, en 2001 grâce à un détecteur de métal. Ce char appartient à l'histoire du Vexin, mais les associations locales n'ont même pas été associées à la démarche. Cette issue, si elle se concrétise, serait une grande perte pour les habitants et les passionnés de la région.»
Bruno Renoult, Historien, avec une pièce provenant du char Tigre de Fontenay Saint Père 2017